Soutenir un proche

Que dire à un proche qui vient de recevoir le diagnostic d’une maladie grave ?

que-dire-a-un-proche-malade

Il n’est pas toujours évident de savoir quoi dire et de trouver les bons mots, quand un proche vous apprend le diagnostic de sa maladie. Pour vous aider à surmonter la peur d’être submergé(e) par les émotions, la peur d’être maladroit(e) et le risque de laisser s’installer le silence… Julie, praticienne de la relation d’aide, vous livre ses précieux conseils :

Reconnaître son impuissance

Il est important d’avoir conscience que vous ne pouvez pas porter le chagrin de votre proche mais que vous pouvez simplement compatir. C’est plus facile à dire qu’à faire mais c’est très important. En effet il n’y a rien à faire de spécial, si ce n’est être à l’écoute (des silences aussi), et être présent pour recueillir les émotions et les pleurs s’il y a (et ce tout au long de l’épreuve). NB : dans tous les cas il n’y aura rien de pire que votre silence !!!

Se concentrer sur les émotions et le ressenti de son proche

(Et non sur les vôtres) Tentez de mettre vos émotions à distance quand vous êtes dans l’échange. Cela ne veut pas dire vous robotiser mais juste d’essayer de ne pas vous laisser envahir par vos émotions pour être le plus disponible possible et à l’écoute pour votre proche.

Etre à l’écoute

Cela ne veut pas forcément dire utiliser ses oreilles mais aussi être dans l’empathie, se demander ce qui lui ferait vraiment plaisir et aiderai à lui redonner le sourire : une simple présence, une aide matérielle, un coup de téléphone, un sms, une carte postale, des pensées positives, des produits pour améliorer son bien-être ?

Conseils pour savoir quoi dire

Prenons la question dans l’autre sens : quelles phrases vaut-il mieux éviter de dire, du type « Ne te laisse pas abattre, sois fort, ne pleure pas, c’est sur tu vas guérir ». Transformez-les plutôt par « Je comprends, je compatis, je vois que c’est dur, je suis là ».

L’essentiel : être présent même quand on est loin géographiquement par de l’écoute, des petits mots, de petites attentions et surtout beaucoup d’amour…