Améliorer son bien-être, Messages de soutien, Quoi faire ?

Témoignage sur l’importance des petites attentions

témoignage soutien cancer

Dans le tourbillon de la vie quotidienne on le sait mais sans forcément en avoir pleinement conscience : les petites attentions font plaisir et crées de la surprise. Mais c’est vraiment dans certaines situations de la vie qu’on se rend compte de leur valeur réelle et qu’on prend pleinement conscience de l’importance de ces « petites choses » : un regard bienveillant, une oreille attentive, un sourire sincère, un mot doux, un petit cadeau.

Que nous soyons très proche de la personne, présent dans la même ville ou éloigné géographiquement, ou moins intime : on a tous un rôle à jouer, chaque soutien compte, chaque petite attention fait vraiment la différence. Il est alors important de mettre ses peurs et ses craintes de côté (comme la peur d’être maladroit ou de déranger… rien ne sera jamais plus terrible que votre silence ou absence).

Et personne n’est mieux placée qu’une bénéficiaire pour vous parler de la valeur particulière de toutes ces marques de soutien reçues… Nous avons donc le plaisir de laisser la parole à Marie-Anne, jeune femme – mère de trois enfants – qui combat ce satané K (cancer du sein) depuis peu…

Lorsque j’ai appris que j’avais un cancer du sein mi-novembre 2017, j’ai rapidement basculé dans un autre monde. Je passais d’une vie de bien-portante, qui ne se ménageait jamais, entre enfants, maison, boulot et amis, à une chute vertigineuse dans la maladie. C’est un choc, car on se croit invincible, à l’abri de tout ça, des rhumes, des grippes, des maladies en général… On ne s’écoute pas, on fonce car la vie de famille en dépend, alors, on s’abstient de prêter attention aux petits maux.

Dans le cadre du cancer, tout va très vite : biopsie, examens complémentaires, analyses, rencontres des spécialistes, chirurgien, oncologue… C’est un tourbillon et c’est un bouleversement de la vie.

Dans cette tourmente soudaine, j’ai eu la chance d’être immédiatement entourée et accompagnée. Mon mari, ma famille, mes amis, d’autres parents d’élèves, et les gens avec qui je travaille se sont immédiatement mobilisés pour m’aider à faire face : aménagement de mes horaires pour aller aux nombreux rdvs médicaux, accompagnements, services pour récupérer les enfants à l’école, les garder pour dormir etc., sans compter les nombreux messages de soutien. Je pensais que la maladie, et en particulier le cancer, isolait. C’est une maladie qui fait peur et je me suis étonnée de tant de sollicitudes et de mouvements autour de moi.

Je connaissais le concept de Smile in box, j’avais offert une box conçue sur mesure à mon beau-père quelques mois auparavant pour lui témoigner notre soutien et lui donner quelques petites armes pour adoucir son quotidien durant la chimiothérapie.  Mais c’est en expérimentant le fait d’être moi-même malade que j’ai pu saisir la réalité du cancer et l’importance de ces attentions.

Cette traversée du miroir m’a fait prendre conscience que l’on ne peut pas véritablement intégrer ce que signifie le fait d’être malade, qui plus est d’un cancer ou d’une maladie sérieuse, si on ne l’est pas soi-même… J’ai ressenti à quel point le soutien de mon entourage comptait, l’importance de chaque geste, de chaque mot dans les moments les plus angoissants et les moments d’abattement. J’ai ressenti que tous me portaient littéralement dans cette épreuve et combien cette amitié et cette solidarité étaient précieuses dans ces instants. Pour ma première séance de chimiothérapie, je suis partie avec mes peurs, mais munie de mes gris-gris offerts par les uns et les autres pour me protéger et les rendre présents. Depuis, sur ma table de chevet, j’ai les petits mots et petits objets envoyés, une crème pour les mains offerte par une amie, des cartes, un petit pot de beurre de karité par une autre… Tous se rendent présents à leur façon et continuent de m’accompagner au jour le jour. La Smile in box que j’ai reçue était donc un concentré de toutes ces petites choses utiles à mon bien-être au quotidien : le soutien de mes proches et des produits adaptés.

Je veux tous les remercier parce que, sans eux, la traversée de cette maladie ne serait pas la même. Ils me redonnent le sourire, m’encouragent, s’informent, s’inquiètent et surtout, ils ne me lâchent pas ! Je n’ai pas eu l’habitude d’être au centre de l’attention mais je sais que leur présence est un des piliers de mon moral, et sans doute, de la guérison… 

MERCI Marie-Anne pour ces confidences…

Et si vous aussi vous voulez témoigner de l’importance du soutien et du pouvoir des petites attentions, contactez-nous 😉