Rôle de l'entreprise

L’entreprise, territoire du bien-être de tous les salariés (oui, même et surtout de ceux confrontés à la maladie)

Les dispositifs pour le bien-être des salariés présents dans l’entreprise sont de plus en plus nombreux. En soignant l’agencement des bureaux l’entreprise souhaite par exemple que ses salariés se sentent bien là où ils passent la majeure partie de leur temps. En installant une crèche ou une conciergerie dans ses locaux, elle veut leur simplifier la vie. En proposant des cours de sport ou de yoga, l’entreprise permet aux salariés de prendre soin d’eux directement sur leur lieu de travail. ll existe même dans certaines sociétés des « Chief Happiness Officer » responsable du bonheur dans l’entreprise ! Toutes ces initiatives sont fondamentalement positives et permettent aux entreprises d’améliorer leur qualité de vie au travail tout en fidélisant leurs salariés.

Mais qu’en est-il pour les 30% de salariés confrontés à la maladie, soit parce qu’ils ont une maladie chronique (15% des actifs), soit parce qu’ils sont aidant familiaux (15% des actifs) ? Que proposent les entreprises pour ces salariés dont le bien-être est justement mis à rude épreuve ?

Mis à part quelques pionniers, les entreprises se sentent souvent désemparées face à la situation.

Les pionniers

Certaines (grandes) entreprises ont déjà bien compris les enjeux de la prise en compte du bien-être des salariés confrontés à la maladie. C’est le cas notamment des entreprises signataires de la Charte Cancer@Work*qui ont initié certaines bonnes pratiques en la matière comme par exemple :

  • Novartis qui propose depuis 2012 un congé de proximologie pour ses salariés aidants ;
  • Altran qui a organisé depuis 2014 une série de conférences sur différentes maladies chroniques invalidantes afin de faire évoluer les mentalités et les pratiques au sein de l’entreprise ;
  • Axa qui a inscrit au cœur de sa stratégie RH le maintien dans l’emploi et la qualité de vie professionnelle des collaborateurs touchés par les maladies chroniques et invalidantes ;
  • Roche qui propose le don de jours de repos entre ses collaborateurs depuis le 1er janvier 2016.

Les entreprises désemparées face à la situation

Effectivement, quoi dire et quoi faire ? Comment accompagner au mieux un salarié en arrêt maladie longue durée ou un salarié aidant ? Dans la plupart des entreprises, il n’y a malheureusement pas de procédures établies et les situations sont traitées au cas par cas… lorsqu’elles le sont… ce qui peut engendrer une fracture du lien social entre la personne concernée et l’entreprise !

Or, différentes études le démontrent : maintenir le lien social est primordial et a de nombreux effets bénéfiques pour le salarié (sur son état psychologique et sur sa santé physique) et pour l’entreprise (sur la gestion de la situation). Tous les acteurs de l’entreprise ont donc un rôle à jouer : les collègues de bureaux, le management, la DRH ou encore les représentants du personnel ! L’objectif n’est pas de se montrer intrusif mais simplement d’instaurer, dès l’annonce et tout au long de l’absence, une relation bienveillante et positive. Comment ? Avec des concentrés de douces attentions qui donnent le sourire par exemple 😉

Les effets escomptés seront alors immédiats : le salarié se sentira soutenu dans son épreuve, il sera rassuré sur son appartenance à la société et sera ainsi plus motivé pour garder ou reprendre sa place au sein des équipes.

Un enjeu aussi bien individuel que collectif

Agir pour le bien-être des salariés malades ou aidants doit donc constituer une véritable opportunité pour les entreprises qui peuvent y voir une occasion de :

  • briser les tabous et faciliter la communication face à la maladie ;
  • agir positivement sur l’état psychologique et sur leur santé physique des personnes concernées ;
  • renforcer les liens avec ces salariés et humaniser leur approche RH (en outre passant les questions organisationnelles et financières et en intégrant l’aspect psychologique) ;
  • et enfin favoriser le maintien dans l’emploi ou le retour des salariés absents.

 

 

* Cancer@work est une association qui vise à faire du cancer et de la maladie en générale un sujet de stratégie d’entreprise. Pour en savoir plus : www.canceratwork.com